ACRE : Auto-entrepreneur, une aide précieuse pour votre démarrage

Le statut d’auto-entrepreneur, également appelé micro-entrepreneur, a révolutionné le monde de l’entrepreneuriat en France depuis sa création en 2009. L’ACRE (Aide à la Création et à la Reprise d’Entreprise) est un dispositif d’aide mis en place pour accompagner les personnes souhaitant se lancer dans cette aventure entrepreneuriale. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir l’ACRE, ses conditions d’éligibilité et les avantages qu’elle offre aux auto-entrepreneurs.

Qu’est-ce que l’ACRE ?

L’ACRE, anciennement appelée ACCRE, est une aide financière destinée à faciliter la création ou la reprise d’une entreprise. Elle permet aux auto-entrepreneurs éligibles de bénéficier d’une exonération partielle de charges sociales pendant une certaine durée. Ce dispositif a pour objectif de soutenir les entrepreneurs dans le démarrage et le développement de leur activité en allégeant les charges financières liées à leur statut.

Qui peut bénéficier de l’ACRE ?

Tout d’abord, il est important de noter que l’ACRE est réservée aux personnes qui créent ou reprennent une entreprise sous le régime de la micro-entreprise (auto-entreprise). Les conditions d’éligibilité à cette aide sont les suivantes :

  • Être demandeur d’emploi indemnisé ou non indemnisé, inscrit à Pôle emploi
  • Être bénéficiaire du RSA (Revenu de Solidarité Active) ou de l’ASS (Allocation de Solidarité Spécifique)
  • Être âgé de moins de 26 ans révolus
  • Être reconnu travailleur handicapé
  • Créer une entreprise implantée dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV)

Il est également possible de bénéficier de l’ACRE en cas de reprise d’une entreprise en difficulté ou en cas d’exercice d’une activité indépendante au sein d’une coopérative d’activités et d’emploi.

Quels sont les avantages offerts par l’ACRE ?

L’aide apportée par l’ACRE pour les auto-entrepreneurs se traduit principalement par une exonération partielle des charges sociales. Cette exonération porte sur les cotisations liées à la protection sociale obligatoire : maladie, maternité, invalidité, décès, allocations familiales et retraite de base. En revanche, elle ne s’applique pas aux cotisations relatives à la retraite complémentaire et aux allocations chômage.

Pendant la première année suivant la création ou la reprise d’une entreprise, l’exonération est totale pour les auto-entrepreneurs dont le revenu annuel ne dépasse pas 75 % du plafond annuel de la Sécurité sociale (PASS). Au-delà de ce seuil, l’exonération est dégressive en fonction du revenu.

À titre d’exemple, pour un auto-entrepreneur dont le revenu annuel est égal à 100 % du PASS, l’exonération sera de 50 % la première année, 25 % la deuxième année et 10 % la troisième année. Pour les auto-entrepreneurs dont le revenu dépasse 125 % du PASS, il n’y a pas d’exonération.

Comment demander l’ACRE ?

La demande d’ACRE doit être effectuée auprès de l’Urssaf dans un délai de 45 jours suivant la création ou la reprise de l’entreprise. Pour cela, il convient de remplir le formulaire Cerfa n°13584*02 et de fournir les pièces justificatives requises. Il est également possible de solliciter cette aide lors de la déclaration d’activité en ligne sur le site guichet-entreprises.fr.

Une fois votre demande validée par l’Urssaf, vous recevrez une attestation d’admission au bénéfice de l’ACRE que vous devrez conserver précieusement. Les exonérations prendront effet à compter du début d’activité et seront appliquées automatiquement lors du paiement des cotisations sociales.

Bon à savoir : les autres aides pour les auto-entrepreneurs

L’ACRE n’est pas la seule aide financière disponible pour les auto-entrepreneurs. D’autres dispositifs existent pour soutenir la création et le développement d’entreprises en France, parmi lesquels :

  • Le NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise), qui propose un accompagnement personnalisé et un prêt à taux zéro
  • L’ARCE (Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise), qui permet de percevoir une partie des allocations chômage sous forme de capital
  • Les aides régionales et locales, dont les conditions et montants varient en fonction des territoires

En somme, l’ACRE est une aide précieuse pour les auto-entrepreneurs souhaitant alléger leurs charges sociales lors du démarrage de leur activité. Elle s’inscrit dans une volonté des pouvoirs publics de faciliter l’accès à l’entrepreneuriat en France et de soutenir la création d’emplois. Si vous êtes éligible, n’hésitez pas à en faire la demande auprès de l’Urssaf afin de bénéficier de ses avantages.